Drone Racing League : High Voltage

MaJ du 11.11.17 :

Depuis la dernière mise à jour DRL est devenu payant, le contenu de cet article n’est plus à jour. Je redigerai un autre test bientôt.

 

Tout d’abord sorti en version alpha gratuite via le site de la DRL(ICI), DRONE RACING LEAGUE : HIGH VOLTAGE choisit une nouvelle audience en s’adressant aux Gamers via la plateforme STEAM. Il rejoint donc « Liftoff » et « FPV Air track ». On le trouve sous la forme d’un Free to play.

La physique reste la même que la première version, les Racers paraissent un peu lourds mais ce n’est que mon avis personnel et je n’ai pas été invité à le tester en vrai…

Trêve de blabla, je tiens à préciser que les simulateurs sont de bons outils éducatifs mais je recommande fortement l’apprentissage du vol à vue avec un nano-quad en parallèle. N’oubliez de vous renseigner auprès de la communauté pour ne pas voler seul n’importe comment/où!

20170727214758_1
Les néons c’est la vie

Sommaire :

  1. Configuration requise
  2. Interface
  3. Calibration
  4. Didacticiel
  5. Campagne
  6. Les Races
  7. Le freeride
  8. MULTI (MaJ du 19.10.17)
  9. Conclusion

20170727221034_1

1/ Configuration requise

  • Système d’exploitation : Windows 8×64 or greater
  • Processeur : Intel Core i5-4460 (2.70 GHz) or better
  • Mémoire vive : 8 GB de mémoire
  • Graphiques : NVIDIA GeForce GTX 650 (2GB) or better
  • DirectX : Version 11
  • Réseau : Connexion internet haut débit
  • Espace disque : 4 GB d’espace disque disponible

2/ Interface

Le remaniement de l’interface donne un rendu plus proche d’un jeux vidéo actuel, malheureusement l’étrange choix d’avoir supprimé la souris dans les menus ne facilite pas la prise en main. Il nous est permis de naviguer avec le contrôleur mais je vous recommande de passer par le clavier tant que vous n’avez pas configuré votre radio.

20170826222438_1
Belles animations dans les tuiles
20170826222459_1
Quelques micro-transactions peut-être?
20170826222506_1
Pour un expérience plus fluide baissez la qualité des graphismes

On ressent le travail des développeurs pour offrir une expérience vidéo ludique moderne tant dans le design de l’interface que dans les environnements du soft.

Les trois section grisées nous laisse imaginer que nous pourrons créer nos propres Racers à l’aide d’un magasin. Plutôt CooL, puisqu’il n’y a qu’un seul Quad à piloter pour le moment. Le mode TRYOUTS fera aussi sont entrée plus tard.

3/ Calibration

Si vous aviez testé DRL : HV à sa sortie, vous avez sûrement rencontré des problèmes lors de la configuration de votre radiocommande. Sachez que ceci a été corrigé avec une mise à jour. Pour les nouveaux, j’ai rédigé un petit article sur la configuration de la radiocommande ICI.

20170727214639_1
Entrer une légende

20170727214653_1

En suivant les consignes, j’ai donc réussi à configurer ma DEVO 7e sans problème majeur si ce n’est un petit bug d’affichage qui superpose deux contrôleur mais ça n’empêche pas la manœuvre. Sachez que vous pouvez gardez le même modèle que pour Liftoff à savoir SCALE 50 / OFFSET 50.

Si vous n’avez pas encore de radiocommande, il est tout à fait possible de jouer avec un Gamepad Xbox/PS. Il faudra passer quelques temps dans les réglages afin de trouver une sensibilité adapter à votre niveaux.

N’hésitez pas à partager vos problèmes et/ou solutions dans les commentaires, les paramètres de bases du simulateur ne conviennent pas toujours. Il semblerait que certains aient trouvé puisque les classements montrent des Gamepads dans le haut du classement.

20170826224942_1
VUDO0 semble tâter de la manette…

4/ Didacticiel

DRL : HV dispose d’un didactiel pour apprendre à maîtriser un quadrirotor. Il est divisé en exercices à la difficulté progressive.

20170828231322_1
J’aurais préféré couper des têtes de Zombies mais les ballons c’est bien aussi.

Il commence en mode stabilisé en vue à la troisième personne avec un petit angle d’inclinaison (attention ce n’est pas vraiment du vol à vue). Si vous n’avez jamais piloter, je vous conseille d’y faire un tour. C’est une chose plutôt intéressante d’autant plus que peu de simulateurs en disposent.

5/ Campagne

Lors de la dernière mise à jour, un mode campagne est apparu. Il consiste à enchaîner les course de la saison 2016, bonne initiative mais un brin de romance ou quelques vidéos entre les courses auraient fait du bien.

20170826224858_1

20170828235137_1
Je m’en tire avec une 42 ème place sur 72…

6/ Les Races

Tout les tracks de DRL : HV sont des copies des courses de la Drone Racing League. Ces courses sont destinés à des pilotes chevronnés et permettent de se rendre compte du niveaux actuel des meilleurs.

Il n’y a pas de créateur de track pour le moment.

« Se prendre pour un pilote de la DRL n’est pas chose facile… » Preston Marlowe, Août 2017.

20170826224330_1

Il y à 10 environnements différents pour le moment, dont certains proposent une ou deux courses plus accessibles aux débutants comme moi qui rêvent de finir une course sans crash.

En parlant des crashs, les développeurs ont choisis de rendre les Racers indestructibles donc tant que vous retombez sur vos pattes, vous pouvez répartir. Dans le cas contraire une simple touche permet de réapparaître. Cependant il arrive parfois que la réapparition se fasse au mauvais endroit et cela entache grandement l’expérience.

Voici un petit exemple de ce qu’il faut faire, merci Rémy pour ta contribution!

7/ Le Freeride/Freestyle

Tout les environnements du jeux sont aussi disponibles en freeride. C’est, à mon avis, le meilleur moyen de progresser en mode accro pour les débutants.

Il permet de comprendre et modifier les réglages du Racer et d’adapter les rates à votre niveaux sans limite de temps.

20170727210036_1
Le tilt de la caméra ainsi que le FOV sont des paramètres importants

Privilégiez les environnements ouverts avant de vous lancez dans un zone fermée. La map Sandbox est un endroit parfait pour faire ses premiers powerloops.

20170727215454_1

Il manque une belle vidéo pour clôturer cette section alors ma proposition de mettre la votre tient toujours! Contactez-moi via le groupe ICI ou la page

MAJ :

En attendant , voici la mienne :

8/ Multijoueur

MaJ du 19.10.17 voir article ici

8/ Conclusion

DRL : HV n’est pas un mauvais jeux vidéo et ce n’est pas non plus un mauvais simulateur, la réalité n’est pas encore égalée mais les sensations sont plutôt bonnes.

Les points positifs :

  • Il est gratuit donc indispensable (avec les conditions minimales remplies par votre computer)
  • Se prendre pour un pilote de la DRL (Gab 707 I💕U)
  • Beaux spots de freestyle/Freeride
  • Multijoueur avec spectateur
  • La promesse d’évolution
  • Soft moderne et design réussi
  • Le didacticiel
  • Les classements

Les points négatifs :

  • Difficulté élevée sur la plupart des courses
  • Le respawn!
  • Pas de créateur de tracks
  • La souris s’il vous plaît !
Publicités

6 Replies to “Drone Racing League : High Voltage”

    1. Salut et avec plaisir! Tu devrais essayer ta radio sur un simulateur gratuit avant pour être sûr que ça marche. Et pour DRL ce n’est vraiment pas le mieux maintenant qu’il est entièrement payant regardes Liftoff ou Velocidrone pour le même prix😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s